Menu

Devenez membre
ACCÈS MEMBRE
English
Contactez nous
Qui nous sommes
Nos activités
Commandite
Adhésion
Événements
Publications électroniques
Info-carrières
Que se passe­-t­-il à l'AIA
Médias
Membres

Cinq étapes pour des réfections non contaminées

On définit la contamination comme étant un défaut visible causé par la présence de particules sur le revêtement. Il est possible de minimiser la contamination des surfaces, notamment en la nettoyant de façon appropriée, en évitant d’utiliser un équipement de pulvérisation et un tuyau à air souillés, ainsi qu’en contrôlant le flux d’air qui entre dans la cabine de peinture.

Voici cinq façons d’effectuer des réfections non contaminées :

  1. Nettoyez la cabine de peinture régulièrement pour minimiser le nombre de particules dans l’air.
  2. Nettoyez fréquemment les filtres de la cabine de peinture pour assurer un flux d’air approprié.
  3. Soufflez le véhicule, lavez-le au moyen d’un produit de nettoyage recommandé et essuyez-le avec un chiffon de dépoussiérage pour éliminer tous les contaminants de la surface avant la réfection.
  4. Nettoyez les tuyaux à air avant de débuter les travaux de réfection, car de la poussière et d’autres matériaux pourraient se retrouver à l’intérieur de ceux-ci au fil du temps, et être pulvérisé à travers la buse ou le chapeau d'air sur la surface à repeindre.
  5. Nettoyez le pistolet de pulvérisation avant de l’utiliser.

En dernier lieu, souvenez-vous que les combinaisons de peinture couvertes de particules métalliques ou souillées peuvent, elles aussi, contaminer la surface. Portez une combinaison neuve ou récemment lavée, ainsi que de l’équipement de protection individuelle pour effectuer toutes vos réfections.

Ces étapes vous permettront de garder votre aire de travail propre de sorte que vous puissiez effectuer des réparations complètes et sécuritaires de qualité. Jetez un coup d’œil aux cours offerts par I-CAR Canada pour vous perfectionner en réfections de carrosserie. 

Categories



Archives