Menu

Devenez membre Site emploi
ACCÈS MEMBRE
English
Contactez nous
Qui nous sommes
Nos activités
Partenariat
Adhésion
Événements
Publications
Info-carrières
Que se passe­-t­-il à l'AIA
Médias
Membres

Félicitations à l’Après-marché canadien du véhicule lourd (ACVL) pour la signature d’un protocole d’entente sur l’accès aux renseignements d’entretien et de réparation des véhicules lourds

[caption id="attachment_2944" align="alignnone" width="474"](De gauche à droite) Ian Johnston, président, HDAC et Harman HVS; Dave Scheer, président, Inland Truck Parts; Marc Karon, président du droit à la réparation du CVSN et président, Total Trucks Parts; et, Dave Willis, président du CVSN et CRW Parts (De gauche à droite) Ian Johnston, président, HDAC et Harman HVS; Dave Scheer, président, Inland Truck Parts; Marc Karon, président du droit à la réparation du CVSN et président, Total Trucks Parts; et, Dave Willis, président du CVSN et CRW Parts[/caption]

L’Association des industries de l’automobile (AIA) du Canada tient à féliciter l’Après-marché canadien du véhicule lourd (ACVL), le Commercial Vehicle Solutions Network (CVSN) et la Truck and Engine Manufacturers Association (EMA), de même que l’Equipment and Tool Institute (ETI) et l’Auto Care Association (AutoCare) d’avoir signé aujourd’hui un protocole d’entente (PE) portant sur l’accès aux renseignements d’entretien et de réparation des véhicules lourds. Ce PE d’importance majeure traite de la disponibilité des renseignements d’entretien et de réparation relatifs aux camions, autocars et autobus de plus de cinq tonnes de l’année modèle 2010 et plus récents vendus au Canada et aux États-Unis.

Grâce à ce PE, les propriétaires de véhicules lourds et les ateliers de réparation indépendants auront accès aux renseignements d’entretien, aux outils et aux pièces distribués par les constructeurs de véhicules neufs et pourront réparer des véhicules commerciaux de façon sécuritaire et selon les règles de l’art. Le PE maintient également la pratique actuelle de l’industrie d’offrir de l’information sur les outils diagnostiques à des fabricants tiers d’outils du marché secondaire, procurant ainsi à leurs propriétaires des choix de service lors de l’entretien ou de la réparation de leurs véhicules.

De façon semblable à l’accord canadien sur le droit à la réparation des véhicules des consommateurs dont l’AIA Canada a été le fer de lance en 2009, intitulé Entente relative à la norme canadienne visant les renseignements sur l'entretien des véhicules automobiles (CASIS), aux termes du PE, les associations industrielles participantes collaboreront afin de surveiller l’échange de renseignements d’entretien et de régler tout problème d’accès aux renseignements dans le but de contribuer à s’assurer que les véhicules sont entretenus de façon efficace et sécuritaire, avec les bonnes pièces et les bons outils, en temps opportun.

M. Brian Masse (NPD Windsor-West), partisan de longue date du dossier sur le droit à la réparation, était heureux d’apprendre la signature du PE et a affirmé : « Nous saluons les constructeurs de véhicules lourds et toutes les parties prenantes ayant contribué à la résolution de cette question d’une manière équitable et opportune afin d’éviter la nécessité de présenter un nouveau projet de loi canadien pour mandater l’accès et le droit à la réparation pour le marché du véhicule lourd. Le PE permet maintenant aux dirigeants de l’industrie de tracer efficacement leur propre parcours d’action. »

L’AIA Canada tient à remercier M. Brian Masse et les anciens députés Leon Benoit et Frank Valeriote pour leur appui soutenu des initiatives de l’AIA Canada et de l’ACVL sur le droit à la réparation. Leur soutien a joué un rôle clé pour faire avancer le dossier pour les deux associations.

Des remerciements s’adressent également au personnel de l’ACVL, qui a diligemment travaillé depuis deux ans et demi, se réunissant régulièrement avec différents dirigeants de l’industrie ainsi qu’avec des députés fédéraux et avec le personnel d’Industrie Canada afin d’obtenir le soutien du gouvernement lorsque des pressions ont été exercées en vue de conclure une entente sur le droit à la réparation.

Félicitations encore à l’ACVL, à ses membres et à son personnel pour un travail bien accompli!